5 obstacles courants à la pratique créative!

Bonjour à toi belle créative,

Tu te souviens, dans ma dernière publication, je te parlais de mettre la « switch » sur ON en choisissant d’allumer la lumière dans ta vie par des activités créatives qui ont une énergie positive et bienfaisante sur toi.

Parce que quand tu cours ta vie à cent mille à l’heure, comme en ce moment, il y a de fortes chances pour que ce tourbillon génère de l’ombre et du brouillard dans ta vie.

Donc en clair, lorsque tu mets ta « switch » à ON, tu mets de la lumière dans ta vie. Mais ça implique quoi au juste,  mettre de la lumière dans sa vie?

Ça implique, TE choisir à travers des actions créatives qui donnent du sens à ta vie, et qui te permettent d’amplifier ton sentiment de satisfaction à la fin de la journée tout en stimulant ton estime de soi.

Est-ce que ça ne te ferait pas du bien, ça, en ce moment? Tu peux revoir cet article si tu l’as loupé! 😉

Eh bien voilà! Pour retirer des bienfaits de nos actions créatives, il faut en premier lieu : SE choisir!

Ce sujet fait ressortir une problématique qui touche toutes les femmes que j’accompagne, ainsi que moi-même, car personne n’a à l’abri! : se mettre en priorité est difficile, que ce soit par des actions créatives ou toutes autres activités personnelles bienfaisantes.

Pourtant nous le savons toutes : une bonne séance de créativité nous remplit et donne un sens à sa vie, en plus de nous faire sentir vivante et connectée a quelque chose de plus grand que soi.

Pourquoi alors est-ce si difficile de simplement s’arrêter, s’asseoir et se mettre en action?

Question très pertinente!

Au fil du temps, j’ai pu constater que la liste des raisons qui nous empêchent de créer est plutôt longue malheureusement. Et crois-moi, j’ai ma propre liste parce que moi aussi j’ai parfois du mal à donner priorité à ma pratique créative personnelle. En fait, ce que j’ai observé, c’est que cette liste est certes variée et différente pour chacune, mais certains éléments sont communs.

Je te lance un défi : sauras-tu en reconnaitre certains?

Je vais commencer dans cet article par te parler d’un obstacle que j’entends tellement souvent: Je ne suis pas bonne en dessin!

Cette affirmation suppose que lorsque tu veux créer, ce que tu vois dans ta tête est beau, mais quand tu le transposes dans le papier ou sur une toile, c’est médiocre, et tu ressens que tu n’as pas les talents et les compétences pour que ce soit beau.

Je te rassure tout de suite, il est tout à fait normal que ce qu’on voit dans notre tête soit plus beau que ce que l’on transpose dans la matière! C’est normal!

Pourquoi? Parce que dans notre tête, c’est une image qui est formée d’énergie, et que notre esprit est habileté à peaufiner à la perfection cette image et la rendre fabuleusement belle. C’est le pouvoir de l’imagination!

Le hic, c’est que lorsque l’on vient pour transposer cette image dans la matière, nous devons utiliser notre corps, nos compétences, nos habiletés, nos talents, et nous sommes donc limitées par tout ceci.

Pour arriver à transposer le plus fidèlement possible cette image dans notre tête, la meilleure façon est de devenir un athlète « olympique »! Hein? Pourquoi? Car il faut s’entraîner, s’entraîner et encore s’entraîner pour que le corps puisse transposer le plus fidèlement possible l’image que l’on a en tête. Mais encore là, ça ne pourra jamais être transposé à 100%!

Bien évidemment, même si cette façon de faire est très valable, il faut y consacrer un grand nombre d’heures chaque jour pour y arriver, et des heures que tu n’as probablement pas, tout comme moi.


« Le monde de la réalité à ses propres limites; le monde de l’imagination est illimité.  »

Jean-Jacques Rousseau


Une des meilleures solutions que j’ai trouvé pour contourner cet obstacle « Je ne suis pas bonne en dessin » et ainsi permettre d’être dans l’action pour allumer la lumière, c’est de carrément lâcher prise sur le « beau » et d’accepter ce qui sort, accepter que ce qui se transpose dans la matière est ce qui est, et que c’est parfait à sa façon.

Si tu trouves que « tu n’es pas bonne en dessin » et que ça t’empêche de te choisir et d’ouvrir la lumière sur ce qui te ferait du bien, ça devient un obstacle, parce que ça veut dire que tu écoutes ton censeur intérieur, ta folle du logis, et que ceci te fait entrer dans la performance et la comparaison, ce qui veut dire que ce n’est pas bon pour toi!

Je t’invite à prendre quelques minutes pour te demander si c’est une affirmation que tu connais, et si oui, est-ce que ça t’empêche de te choisir par des actions créatives nourrissantes et énergisantes?

De mon côté, j’ai la conviction profonde que c’est le processus et l’intention derrière toute création qui permet d’allumer la lumière, et qui je te l’assure, fait tant de bien.

Voilà! On se retrouve dans quelques jours, où je te parlerai d’un deuxième obstacle courant à la pratique créative. D’ici là, sauras-tu découvrir de quoi il s’agit?

 

Je te souhaite le meilleur.

Je t’embrasse. Je t’aime. La Vie t’aime.

 

P.S. Cette petite voix intérieure qui dit « je ne suis pas bonne en dessin » est souvent la source d’un blocage à la pratique créative, et si tel est le cas pour toi, je t’invite à rester attentive à mes envois, car dès la mi-janvier, je proposerai un programme inédit qui pourra t’aider à débloquer dans ce sens. C’est donc à suivre! 😉

A propos LouiseLaliberte

Allumeuse et Meneuse d’Étoiles j’accompagne les femmes à redonner un sens à leur vie, en (ré)activant leur énergie créative, pour qu’elles rayonnent dans leur lumière et qu'elles (re)connectent à leur puissance intérieure.
Ce contenu a été publié dans Autour de moi tout est créativité!, Bien-Être, Expériences créatives, Je partage ma créativité avec vous!, Partages créatifs, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.